Restructuration chez Research In Motion

Research In Motion devrait connaitre une restructuration au sein de son propre organigramme.

A l’aube du futur BlackBerry 10, la firme canadienne va rencontrer une grande réorganisation au siège de Waterloo tout comme à travers le monde. Cette opération aura lieu dans les prochaines semaines et évincerait entre 2000 et 16500 postes. Il n’est pas étonnant que face à la concurrence RIM se doit d’agir et de redorer son blason. Le fabricant s’est vu avoir un chiffre d’affaires diminué, être critiqué sur l’avancement des systèmes d’exploitation pour les smartphones BlackBerry ou tablette PlayBook.

Depuis l’arrivée du  nouveau PDG Thorsten Heins, après le départ successif de Mike Lazaridis et Jim Balsillie, RIM connait encore des déboires. Par exemple, le chef des ventes mondiales  Patrick Spence et la chef des affaires juridiques Karima Bawa, après plus d’une bonne décennie au sein de la société de canadienne se voient débarqués de leur poste respectif.

Reuters nous révèle également que Research In Motion, avec le cabinet  d’avocat Milbank, Tweed, Hadley & McCloy LLP, serait sur le point de céder des actifs,  une exploitation de portefeuille de brevets et l’attribution de licences pour Blackberry OS. Cette restructuration pourrait aboutir sur des fusions avec d’autres entreprises.




Il est 1 commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.