Blackphone 2 et Priv by BlackBerry, le match de la vie privée !

La protection de ses données personnelles est pour certains une obsession, quand pour d’autres, cela correspond à un idéal impossible à atteindre et préfèrent ouvrir grandes les portes de leur vie. Sur le marché de la téléphonie mobile, peu de constructeurs mettent en avant leur capacité à protéger vos données, notamment sur le système d’exploitation Android. Il y a bien entendu le Priv by BlackBerry, mais il y a également le Blackphone 2 de Silent Circle. Lequel des deux est-il le plus sécuritaire pour votre vie ? Pour y répondre, je vous propose un petit comparatif des 2 terminaux.

blackphone2-b-fr

Avant de commencer je vous propose un petit tour du propriétaire du Blackphone 2. Concernant le Priv, vous aurez l’ensemble des informations dans notre test. Voici donc les caractéristiques techniques du BP 2 :

  • Android 6 Marshmallow modifié en Silent OS 3.0.1
  • Taille : 152.4 x 76.4 x 7.9 mm
  • Poids : 165 g
  • Processeur : Qualcomm 615 MSM8939 Octo Core de 1.7 GHz
  • RAM : 3 Go
  • Stockage : 32 Go extensible par carte Micro SD
  • Port USB
  • Prise Jack
  • Capteur photo de 13 MP, et 5 MP en façade
  • Enregistrement de vidéo en Full HD de 1080 p
  • WiFi, GPS, Bluetooth mais pas de NFC
  • Batterie : 3060 mAh

blackphone2-b-fr-6

Le design

Sur la question du design le Priv et le Blackphone 2 n’ont pas grand chose en commun. Le Priv possède un écran incurvé et un clavier physique coulissant, le classant dans la catégorie des sliders. Le Blackphone 2 est quand à lui dans le moule. Une dalle rectangulaire aux bords arrondis, le classant dans ce que fabrique la majorité des constructeurs. Pour les deux appareils, les matériaux utilisés sont de bonnes qualités et agréables à toucher. Cependant, le dos du Blackphone est légèrement glissant. Bien que je ne sois pas un grand fan des terminaux rectangulaire à cause de leur côté « commun », je dois avouer que le Blackphone dégage malgré tout une certaine classe. Il n’y a aucun problème de finition sur le BP 2 à contrario du Priv.

blackphone2-b-fr-5

blackphone2-b-fr-4

blackphone2-b-fr-3

blackphone2-b-fr-2

Le système d’exploitation

Lorsque que le Priv by BlackBerry a été officialisé, il possédait Android 5 Lollipop, modifié par BlackBerry pour répondre à différents critères de sécurité, et notamment certaines certifications. Il est depuis passé, pour une partie des utilisateurs, en version 6 Marshmallow et le constructeur canadien publie tous les mois des mises à jour de sécurité.
Du côté de Silent Circle, le terminal sécurisé est proposé avec Silent OS basé sur Android Marshmallow. Là aussi, le constructeur a modifié l’os afin d’améliorer la sécurité. Il semblerait que l’appareil ne soit pas encore autant certifié que celui du canadien, mais il est en mesure de faire face à une grande partie des attaques réalisées sur des smartphones. Les deux constructeurs assurent des mises à jour régulières de sécurité. Au moment de ce test, le Priv a un correctif de sécurité daté du 5 juillet 2016, et le Blackphone 2 possède un correctif de sécurité datait du 5 juillet également*.

Blackphone2-system.png

La seule différence au niveau de l’OS réside dans le fait que BlackBerry ait incorporé un launcher dans son Android. Sur le BP 2, il n’y a pas de de launcher à proprement parlé, mais il possède quelques actions propres à lui. Par exemple, vous pouvez paramétrer un dessin sur l’écran du téléphone. En fait, vous enregistrez une forme, par exemple un carré. En dessinant ce carré, vous pourrez ouvrir une application, ici l’appareil photo. Enfin, le BP 2 vous propose ses propres applications comme celle de la musique, son navigateur.

L’utilisation

Concernant l’utilisation du Priv by BlackBerry, je ne vais pas y passer beaucoup de temps, voire quasiment pas. Je vous renvoie simplement vers notre test où vous trouverez un maximum d’informations. Par contre, je vais essayer d’être assez précis concernant le Blackphone 2.

Avant, de le recevoir, je me disais : « passer d’un Android à un autre, ça devrait être facile ». Certes, on retrouve rapidement ce que l’on connaît, mais l’approche du constructeur suisse est différente. Avec le Priv, on oublie très vite le côté sécurisé du terminal. Avec le Blackphone 2 c’est différent. Cela est dû aux « spaces » ou « espaces » en français. Mais qu’est-ce donc ? Pour faire simple, les espaces sont plusieurs téléphones dans un seul. Ainsi, vous pouvez séparer vos données. En effet, chaque « espace » ne peut pas interagir entre eux à part si vous le paramétrez. Concrètement, si vous installez une application dans votre espace « personnel », elle ne sera disponible que dans cet « espace ». Ce cloisonnement permet de protéger vos données. Par exemple, dans votre espace personnel, vous ne mettez que vos données sensibles. Dans un autre espace que vous appellerez « Applications », toutes vos applications types Twitter et compagnie. Twitter n’aura pas d’accès à votre espace « Personnel ». Elle ne pourra qu’accéder aux données que vous avez stocké dans l’espace où elle se trouve. Chaque espace est verrouillé par un mot de passe. Vous pouvez facilement passer d’un espace à un autre depuis la barre de notification. Honnêtement, je trouve le principe très intéressant voire même très sécurisant. Alors, certains diront que ce n’est pas pratique de devoir toujours changer d’espace, mais la protection de ses données imposent quelques règles bien souvent contraignantes. Pour moi, c’est le grand plus du Blackphone 2. En fait, Silent Circle propose ce que BlackBerry offre via son BES, mais là c’est accessible au grand public.

Toujours dans la partie sécurité, vu que c’est le cœur de ce terminal, Silent Circle propose Silent Phone, qui moyennant finances, vous permet de passer des appels téléphoniques cryptés, soit entre Blackphone, soit d’un Blackphone à un terminal X, selon la formule que vous choisissez. Il en est de même pour la messagerie. Au rayon sécurité encore, le BP2 offre son centre de sécurité comme sur le Priv. Comme avec DTek, vous avez accès à une liste d’information sur l’état de sécurité de votre terminal. Depuis cet écran, il vous est également possible de gérer vos « espaces ».

Blackphone2-security-meter.png

L’appareil photo

L’appareil photo du Blackphone 2 est correct. Je dirais qu’il est dans la moyenne en terme de qualité. Par contre, il se rattrape sur la partie fonctionnalités. A ce niveau-là il est très bien fourni. Vous y retrouverez : filtre, effets, retardateur, panorama, mode HDR, vidéo. Autre chose agréable dans l’appareil photo, c’est le slide sur l’écran de la droite vers la gauche qui va vous permettre d’accéder à vos photos. En faisant un slide de la gauche vers la droite vous aurez un accès aux réglages de la prise de vue. Cette façon de procéder est très agréable et très facile d’accès

photo-prise-avec-blackphone2-b-fr-1

photo-prise-avec-blackphone2-b-fr-2

appareil-photo-blackphone2-b-fr-2

appareil-photo-blackphone2-b-fr

L’autonomie

Avec sa batterie de 3060 mAh vous n’aurez aucun problème pour sortir pendant la journée sans votre chargeur. Cela est très appréciable d’autant plus qu’à utilisation intense, l’autonomie ne fond pas comme neige au soleil et le téléphone ne devient pas brûlant. D’ailleurs il ne chauffe quasiment pas. Comparé au Priv, le BP 2 est une glacière… Enfin, chose très agréable, c’est que le Blackphone 2 est équipé de la charge rapide. Ceci est vraiment pratique. En 1 heure de temps, vous voilà chargé à bloc !

La saisie

Alors là pour moi il n’y a pas photo. La saisie est nettement plus confortable sur le Priv que ce soit via le clavier physique ou le clavier virtuel. C’est là où on prend conscience que le clavier BlackBerry est certainement l’un des meilleurs du marché. Le clavier du BP 2 est précis, mais le jeté de mots et sa capacité à apprendre de notre saisie est un gros plus.

Productivité

Là aussi, ce n’est pas le point fort du Blackphone 2. Si vous passez votre temps à envoyer des mails depuis de votre terminal, le BP 2 n’est pas optimisé pour. Un peu à l’image du clavier il y a des manques. La gestion des mails est correcte mais le Hub de BlackBerry est plus efficace. Avec l’application dédiée sur le BP 2, vous vous en sortez bien évidemment, mais cela va vous prendre plus de temps. Vous ne retrouverez pas des applications pré-installées du type Tâche. Par exemple, si vous ne téléchargez pas depuis le Play Store une application pour lire et éditer des fichiers Word, vous ne pourrez rien faire depuis votre terminal. On n’a pas ce genre de problème sur le Priv. Depuis l’ouverture des applications BlackBerry pour tous les Android utilisant la version 6, le Blackphone 2 gagne en productivité mais ce n’est pas encore parfait.

Conclusion

Il n’est pas évident de déterminer lequel des deux terminaux est le meilleur. En effet, nous avons d’un côté un Priv by BlackBerry clairement orienté sur la productivité et de l’autre, un Blackphone 2 clairement orienté grand public. Sur la partie sécurité, même si le BP2 est efficace avec ses « espaces », le Priv est pour moi devant, ne serait-ce que pour la mise à jour de sécurité mensuelle qui est plus rapidement déployée par le constructeur canadien. Ensuite, j’ai envie de dire, cela va dépendre de votre utilisation et de ce que vous attendez de votre smartphone. Si vous souhaitez la sécurité avec un terminal tout tactile sans nécessairement faire de magnifiques photos, le Blackphone 2 vous conviendra sans problème. Si au contraire, vous avez besoin d’un bon appareil photo et d’un clavier physique et d’être ultra-productif, vous devrez vous tourner vers le Priv. Pour moi, il faudrait un mélange des deux appareils : la partie « espace » et la finition impeccable du Blackphone avec le clavier physique et les applications BlackBerry intégrées. Enfin, si vous souhaitez vous procurer le Blackphone 2, vous devrez débourser la somme de 640 €. Vous pouvez le faire à partir de cette page.

Voici pour moi les plus et les moins du Blackphone 2 :

Les plus :

  • Le choix de la police d’écriture
  • La possibilité de changer les raccourcis sur l’écran de verrouillage
  • L’écran
  • Les matériaux utilisés
  • L’allumage automatique et la mise hors tension automatique
  • Le bouton pour fermer en une seule fois les applications ouvertes situé en bas de l’écran et non pas en haut
  • L’autonomie
  • Pas de chauffe intempestive
  • Le chargement rapide
  • L’appareil photo complet malgré une qualité moyenne

Les moins :

  • Le statut de charge quand l’écran est en veille
  • Bug du navigateur Silent
  • L’appareil photo de qualité moyenne mais relativement complet (filtre, effets, retardateur, panorama, mode HDR, vidéo)
  • Pas de Led de notification
  • Pas de mode hot-spot Wi-Fi
  • Pas de NFC
  • Pas de déverrouillage image

*Au 14 août 2016, le Priv possède un correctif du 5 août 2016 et le Blackphone 2 un correctif du 5 juillet 2016. Le correctif de sécurité de septembre a été reçu le 8 septembre. Pas de mise à jour en août. Depuis, le Blackphone est à jour.

 

Si vous souhaitez rester informés à tout moment sur l’actualité BlackBerry, rejoignez-nous sur nos différents supports et réagissez !

16 pensées sur “Blackphone 2 et Priv by BlackBerry, le match de la vie privée !

  • 17 octobre 2016 à 21 h 07 min
    Permalink

    Slt Jérôme merci pour les Infos ! Je cherche à télécharger Le logiciel 10.3.3 OS. Merci

    Répondre
    • 17 octobre 2016 à 21 h 13 min
      Permalink

      L’OS 10.3.3 n’est pas encore disponible…

      Répondre
  • 17 octobre 2016 à 21 h 46 min
    Permalink

    Alors voilà une marque qui est encore plus  » confidentielle  » que BlackBerry ; ) – Via B-FR

    Répondre
    • 19 octobre 2016 à 20 h 19 min
      Permalink

      @PASCOOL aussi confidentielle à défaut de plus confidentielle sur OS Android….car exception faite d’une déficience en appli, l’OS10 sauf erreur reste l’écosystème le plus sécurisé…

      Répondre
  • 18 octobre 2016 à 7 h 23 min
    Permalink

    test intéressant. dommage que le priv n’est pas d’environnements séparés. je viens de recevoir mon priv, passé sous 6.0, cela en fait une tres belle machine tout de même, je suis surpris en bien. je laisse mon q10 dans le tiroir. deux reproche toutefois: l’autonomie et la taille des touche du clavier physique…

    Répondre
  • 18 octobre 2016 à 8 h 58 min
    Permalink

    J’imagine que vous avez vu la sortie du vice président de microsoft concernant la sécurité d’ios et Android! J’ai cru pendant une seconde qu’il allait vanter les mérites de blackberry… et que John Chen allait lui faire un tweet de remerciements ! – Via B-FR

    Répondre
  • 18 octobre 2016 à 18 h 52 min
    Permalink

    Sinon vous pouvez parler de l’actualité BlackBerry?

    Répondre
  • 18 octobre 2016 à 19 h 02 min
    Permalink

    Va faire un tour chez QNX et tu en auras! – Via B-FR

    Répondre
  • 19 octobre 2016 à 12 h 17 min
    Permalink

    Ça y’est Marc575 t’as saute le pas pour le priv, alors sa donne quoi globalement ? J’hésite encore à l’acheter en remplacement de mon z30 ou avoir les deux avec le système double sim orange… – Via B-FR

    Répondre
    • 19 octobre 2016 à 13 h 17 min
      Permalink

      Le Priv est une belle machine, avec le 6.0 d’endroit, je trouve que le monde blackberry amène des améliorations importantes à l’os de Google: quelques exemples: le Hub est une réussite même si pas totalement au niveau du Hub BBOS10, la configurations des e-mail est aussi simple que sur OS10, car sinon peut être très galère sur Android (vecu sur note3 de ma femme…)belle écran, super clavier tant clavier physique (mais touches petites, un peu comme sur le Torch) que clavier virtuel vraiment très bien. le fait qu’android 6.0 donne accès aux droits des applications comme sur OS10 est très appréciable. il reste quelques bug: le transfert des compte a l’aide de l’outil ad-hoc a été très aléatoire, les comptes étaient mélangés sur le priv: je sélectionne un compte, et c’est un autre qui s’installe… bref, sur la dizaine d’adresses e_mail que je gère, seules 6 se sont installées correctement, j’ai du finir à la mano pour les autres… a part cela, whatsap fonctionne, également Facebook… seul regret, pas de navigateur blackberry, ni de lecteur audio ou vidéo, il faut utiliser les applis Google. mais on s’y fait. il faut aussi dire que je ne suis pas novice sur Android, j’ai une tablette nexus et les tel des enfants et de ma femme sont sous Android également. et blackberry apporte une vrai plus value. (je ne parle de de dtek, qui pour moi est gadget…) mais plutôt de l’intégration du savoir faire blackberry dans le domaine de gestion des e-mail. Autre regret, l’autonomie, mais aussi la gestion de la diode de notification, qui me semble parfois un peu aléatoire ou complexe a gérer. Voilà les quelques retours que je peux faire sur le priv. A mois de 500 euros, c’est le bon positionnement. 400 euros serait le prix parfait, soit la moitié du prix lors de sa mise sur le marché.

      Répondre
      • 19 octobre 2016 à 20 h 56 min
        Permalink

        Super retour sur le Priv très instructif! Malgré tous les arguments avancés et même sur DTek60 (je ne suis pas fan de l’OS d’android) j’hésite encore à sauter le pas. Je me demande si ce n’est pas plus simple de télécharger le Snapchat V3 et accéder aux appli d’android tout en gérant le tout à partir de mon passport SE qui m’apporte pleine satisfaction!!! @ Jérôme, un conseil ou un avis sur le Snapchat V3 sur OS 10,merci.

        Répondre
  • 19 octobre 2016 à 19 h 10 min
    Permalink

    Merci beaucoup pour ces précieuses remontées Marc, au vu de tes arguments et les vidéos d’essai du priv sur YouTube je vais sauter le pas le mois prochain et sa sera mon cadeau de Noël avec un peu d’avance.. je regrette que le priv n’ai pas le fameux Story Maker.. mais bon perdre WhatsApp sur bb os 10 cela me gêne encore plus.. mais de ce que je lis sur le priv ça n’est pas tout à fait le même os Android que sur le dtek50 car sur ce dernier même pas de mot de passe image.. cela m’avait un peu refroidi…encore merci et bonne soirée – Via B-FR

    Répondre

Laisser un commentaire