BlackBerry Gladiator 1

BlackBerry dément le hack de ses terminaux

Vous l’avez peut-être lu sur certains sites spécialisés, un terminal BlackBerry aurait été hacké. En effet, d’après des médias hollandais, la police ou proche de cette dernière, aurait été en mesure de cracker un smartphone du constructeur canadien, et ainsi accéder à des e-mails et autres données stockées sur le terminal. En réaction à cette information, la firme de Waterloo a décidé de sortir du silence, et de publier un article-démenti sur son blog Inside BlackBerry.

Je vous propose donc la version traduite, ou pour les anglophones, vous pouvez lire l’article original ici.

« Il y a eu des rapports récents de la part des médias que des groupes affiliés à la police aux Pays-Bas, ont été en mesure de «cracker» le cryptage protégeant les e-mails et autres données qui sont stockées sur les terminaux BlackBerry.

BlackBerry n’a pas de détails sur le terminal ou la façon dont il a été configuré, géré ou non protégé, et nous ne disposons pas plus de détails sur la nature des communications qui auraient été décryptées.

Si une telle récupération de l’information s’est produite, l’accès à ces informations à partir d’un terminal BlackBerry pourrait être dû à des facteurs non liés à la façon dont le terminal BlackBerry a été conçu, comme le consentement de l’utilisateur, une application tierce insécuritaire, ou le comportement de sécurité déficient de l’utilisateur.

En outre, il n’y a pas de portes dérobées dans des terminaux BlackBerry, et BlackBerry ne stocke pas, et donc ne peut pas partager les mots de passe d’un terminal BlackBerry avec l’application d’une loi ou tout autre procédé. En d’autres termes, à condition que les utilisateurs suivent les pratiques recommandées, les terminaux BlackBerry restent aussi sécurisés et privés comme ils l’ont toujours été. »

Vous aimez nos news au sujet de la marque BlackBerry et vous souhaitez rester informés à tout moment, rejoignez-nous sur nos différents supports et réagissez !



Il y a 5 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. absinthe65

    Bonsoir à tous. Juste un petit commentaire pour dire qu’un article qui reprend les pratiques recommandées par Blackberry pour garantir la sécurité de nos terminaux serait le bienvenu. Merci par avance. – Via B-FR

  2. Ironlak.

    Moi je trouve sa bizarre que la police qui crack des Blackberry, comme sa sans autorisation du procureur et du juge instruction ni sans informer Mr CHEN et s’amuse à diffuser des infos sur le net normalement sa doit rester priver tout sa c’est de la connerrie pour descendre la marque Blackberry.
    Mais Blackberry ne se laissera pas faire et je pense que à partir de maintenant il ne faudra plu faire confiance à personne et je pense que Mr CHEN devrait porter plainte contre ses policiers pour diflamation ceci doit rester priver chez la police. – Via B-FR

  3. thierry

    Assez étrange comme article. Blackberry dément le crack d’un de ses terminaux… sans avoir d’information concréte sur qui aurait fait quoi.
    « BlackBerry n’a pas de détails sur le terminal… »
    « Si une telle récupération de l’information s’est produite… »
    @Ironlak
    Depuis quand la police aurait besoin d’un mandat pour cracker un smartphone ? Elle en achête un et elle est libre d’en faire ce qu’elle veut. Il peut aussi avoir été saisi légalement dans le cadre d’une enquête criminelle suite à une procédure légale. Chen n’a aucune base légale pour porter plainte si le mobile a été acheté par la police ou s’il a fait l’object d’une procédure légalement justifiée. Pour porter plainte en diffamation, il faudrait sortir du conditionne actuel. Ce qui est certain, c’est que si c’est avéré, ce serait un coup dur pour Blackberry, à son image et la publicité autour d’un procès en diffamation démultiplirait la raisonnance de l’information.
    A ce stade, mieux vaut rester mesuré dans l’attente de plus amples informations.
    Remarque, maintenant que Blackberry passe chez Androïd, la question de la sécurité n’en sera plus une pour la police LOL

  4. jilali bouasse

    oula vous y etes pas du tout! l article qui parle de la police hollandaise qui aurait hacké un blackberry, parle d’un autre type de blackberry, ce sont des blackberry PGP, modifié en faite qui sert à communiquer par email et seulement par email usant du cryptage PGP en plus du cryptage blackberry.
    de plus le telephone craqué etait saisi par la police elle meme soit pas hacké à distance…
    ce qui est etrange par contre c’est que je trouve contre productif de devoilé une telle info

  5. Sevan

    Je serai là firme, personnellement je porterais plainte contre les policier pour divulgation d’informations secret. Ce n’est pas normal car ce qu’ils ont fait ne sers à rien, juste à faire casser l’image de la marque. – Via B-FR


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.