Priv by BlackBerry Android OS sécurisé

Ron Louks ou l’origine du Priv by BlackBerry

Le Priv by BlackBerry est certainement l’un des smartphones qui fait actuellement beaucoup réagir hors et dans la communauté BlackBerry. Attendu presque comme le sauveur d’une marque possédant des parts de marché quasi-inexistantes, ce Priv by BlackBerry n’est pas forcément l’idée de son CEO, John Chen, mais plutôt celle de Ron Louks, le président pour les périphériques et solutions émergentes chez BlackBerry.

« Android est dans notre esprit depuis longtemps »

Pour comprendre comment le Priv by BlackBerry, premier smartphone de la firme de Waterloo sous Android, va se retrouver la semaine prochaine dans les mains de certains utilisateurs, il faut remonter le temps, et revenir en janvier 2014. En effet, à cette époque, Ron Louks a été fraichement nommé chez BlackBerry, et s’est rendu au Consumer Electronics Show (C.E.S) à Las Vegas avec le CEO John Chen. Arrivés sur place Ron a laissé John à ses prérogatives afin de se rendre à un rendez-vous avec le géant américain Google. Cette entrevue liée à la situation économique de la branche mobile du canadien est le point de départ de l’opération « sauvetage ».

Un an après ce rendez-vous, nous avons vu furtivement pour la première fois le Priv by BlackBerry dans les mains de Ron Louks en personne, au Mobile World Congress. Dans une interview datant de la semaine dernière, Louks a déclaré « Android est dans notre esprit depuis longtemps », ou plutôt dans son esprit. En effet, Ron Louks a dû batailler un peu auprès de John Chen afin d’acter ce virage stratégique. Chez BlackBerry, il y a une tradition du « fait maison » concernant les smartphones.

BlackBerry-Slider-MWC-2015

Mais la raison l’a emportée, et le CEO, a bien compris que s’il veut sauver la division mobile, il va devoir s’allier avec le petit robot vert. La seule condition imposée à Ron a été de fabriquer un smartphone sous Android avec une sécurité intégrée. Pour le premier téléphone BlackBerry sous Android, Chen voulait quelque chose de spécial.

Réussir ou mourir ?

Il semblerait que ce Priv by BlackBerry ait un avenir plus radieux que les précédents terminaux du constructeur canadien. Le côté « spécial » voulu par le CEO est au rendez-vous. Avec son écran incurvé emprunté à Samsung et son clavier coulissant, le Priv by BlackBerry ne ressemble à aucun autre appareil utilisant le système d’exploitation Android. A cela s’ajoute les spécialités made in BlackBerry comme le Hub ou l’application DTEK, et vous obtenez le Special One de la téléphonie mobile Android made in BlackBerry.

Mais pour réussir ce pari, BlackBerry va devoir réaliser un tour de force et écouler 5 millions d’unités de cet appareil. Sans cette réussite, John Chen a été explicite : « 2016 est une année qui passe ou qui casse à la fois pour l’entreprise et mon leadership. Sinon, je dois réfléchir à deux fois à ce que je fais là. ». Le premier à trinquer de cet échec s’il a lieu, sera la division mobile, et peut-être par effet boule de neige, John Chen lui-même. Chris Hazelton, analyste chez 451 Research a confirmé l’esprit du CEO : « Si la mayonnaise ne prend pas avec les utilisateurs, ils ne pourront pas faire mieux ».

Mais malgré cette vision négative, l’espoir de réussite est palpable. Cela n’était pas arrivé depuis longtemps, mais BlackBerry a déjà réussi à s’engager avec les meilleurs opérateurs du monde entier afin de commercialiser et distribuer le Priv by BlackBerry. Nous concernant, les opérateurs français n’ont pas encore évoqué ce terminal. Peut-être attendent-ils les premiers retours des autres pays ? Toujours est-il que dans beaucoup de pays, le Priv va être lancé dans 3 jours, soit vendredi. Nous devrions avoir rapidement quelques chiffres sur les demandes. Pour Marty Beard, directeur de l’exploitation chez BlackBerry « Le Priv est le n° 1 dans tous les dispositifs que nous avons présenté, et de loin ».

Chez BlackBerry on a une grande confiance dans les chances de réussite de ce nouveau Priv by BlackBerry. En tant qu’utilisateur et adepte de la marque, c’est ce que je souhaite à cet appareil, même si j’aurais préféré qu’il soit disponible avec le système d’exploitation maison.

Le mot de la fin revient bien évidement à Ron Louks : « Il est complètement différent »

Reste à savoir si la différence va payer.

Source CNet

Vous aimez nos news au sujet de la marque BlackBerry et vous souhaitez rester informés à tout moment, rejoignez-nous sur nos différents supports et réagissez !




Il y a 22 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. BIO

    Le prix de ce téléphone est aussi différent ! Lol ! Ils auraient pu faire une effort, en le mettant à 600 euros, ça aurait été bien assez ! Ils se font une marge incroyable ! – Via B-FR

      • Danis

        Je vous comprends pas quand vous dites bye-bye à blackberry les téléphones sous l’os dix vont continuer quand-même à fonctionner pour un bon bout de temps. Même l’os 7 fonctionne toujours. Je trouves que vous allez fort un peux en lâchant tout de suite. Moi en tout cas ça m’a pas empêché de commender mon passport sylver en remplacement du classic. Il explosera pas demain matin parce-que le priv sous androïde va sortir. BB10 va continuer de bien faire la job et ça va donner le temps à blackberry de s’adapter à google. En tout les cas moi j’ai reçu mon sylver et j’en suis très satisfait et quand le sylver va sortir je vais l’essayer et je verrais bien après se que je vais faire.

  2. Sarger

    Hâte de voir si les opérateurs français le proposeront… En esperant que ce terminal marche bien au niveau des ventes et que blackberry en ressorte grandi sans délaisser BB10.. – Via B-FR

  3. pascool

    À mon avis il arrive trop tard, le mal est fait, trop de gens hors Blackberry fan pense que BlackBerry n’existe plus ou alors est totalement has-been. . . J’espère me tromper mais objectivement je ne le crois pas ! ; (

    • Lola

      La faute aux opérateurs et à la presse. Il faudrait que tous ceux qui veulent ce PRIV aillent râler s’il n’est vendu en boutique. Ça les fera réfléchir. Par contre pour mettre 15 Samsung sur les étagères ils savent le faire. La moitié ne va pas se vendre.

  4. Myk

    Perso j’avais compris qu’ils devaient vendre 5 millions d’appareils et non 5 millions de Priv…. car si c’est le car je suis pas sûr que se soit faisable – Via B-FR

    • Lola

      Les Sony, HCT et autres en vendent plus de 10 millions par trimestre. Vendre 5 millions de PRIV Sur l’année n’a rien d’insurmontable. Une nouvelle fois si les opérateurs ne le vendent ce seront eux les responsables de l’échec de la vente du PRIV.

      • Cimation

        Il est certain que 5 millions ce n’est rien, une goutte d’eau. Car ici, on ne s’adresse pas aux utilisateurs BlackBerry only (pas uniquement je veux dire) mais aussi à l’ensemble des utilisateurs de Smartphones premium sous Android. Et il y a du monde. C’est de la simple statistique. BlackBerry a une image forte qui est restée, une image positive. La situation de la branche device BB n’est pas corrélée à l’image que BlackBerry véhicule dans les esprits. Donc, oui faisable.

        Par contre… par contre… une chose me fait très peur ! Oui le Priv semble retenir l’attention. Oui, même sur les sites Android ou généralistes, on en parle beaucoup et plutôt en bien. Oui quelque part, ce BlackBerry fait le buz comme cela ne fut plus le cas depuis longtemps. Tout ça est très bon signe et je pense que les intentions d’achat vont être à la hauteur. Mais… j’attends les premiers tests avec impatience car c’est là que ça va passer ou casser.

        Ce Priv est-il efficace ? Ne subit-il pas de ralentissements ou de problèmes software quelconques ? (on entend déjà de ci de là des rumeurs sur son fonctionnement qui ne semble pas être totalement au point). J’ai peur particulièrement de l’une des spécificités de ce device : il est entièrement crypté des pieds à la tête. Et ça… ça demande beaucoup aux processeurs… ça bouffe du runtime de crypter/décrypter en temps réel. Idem pour un autre point : l’appareil photo. Ok, 18 millions de pixel. Mais ouverture à F2.2, c’est pas bon ça.

        Bref, je me répète : il est attendu, et par beaucoup ! (au moins 5 millions c’est sûr). Mais il est aussi attendu au tournant et tous les sites « critiques » ne vont pas se gêner pour bien enfoncer le clou sur les points faibles et les éventuels « lag » ou autres « faiblesses ». D’ailleurs, il sera d’autant plus « éplucher et décortiquer » parce qu’il est attendu !

        On verra, mais je ne suis pas rassuré… Wait & See

  5. olive

    Si le PRIV s vend bien cela va arranger la vente de l’OS 10 aussi car BlackBerry pourra se concentrer sur le développement de l’OS 10 et faire ainsi de la pub pour BlackBerry. Samsung a bien son OS maison en même temps que Android. D’autres marques font du Windows et Android à la fois. L’un n’empêche pas l’autre. C’est pourquoi je souhaite que le PRIV se vendent bien ainsi cela ferait de la pub pour BlackBerry c’est pourquoi cela ne me dérange pas qu BlackBerry fasse de l Android. Soyons positifs surtout pour ceux qui veulent que BlackBerry ne delaisse os10 doivent souhaiter que le PRIV se vende bien

  6. Oliver63

    Oui wait and see sur les tets en réels et la façon dont les medoias vont traiter les qqs inévitables bugs possibles ou ralentiss ement du à l encryptage je suis d accord avec Cimation. Mettons un cierge pr que tt ça se fasse très vite et soit positif avant Noël pour que la mayonnaise prenne et que le BB se développe sous une bonne etoile. – Via B-FR

  7. Mickaël

    Je me disais aussi qu’au MWC, le Priv tournait sous BB10. En zoomant un peu on le remarque bien. Ils ont changé leur fusil d’epaule que plus tard. Je sais pas vous, mais moi je suis mitigé sur ce téléphone, encore, le Android by BLackberry, j’adhère. Même si j’adore BB10, leur seule chance d’attirer du public, c’est pas l’amazon appstore, c’est bien le petit robot vert. Puis la majorité des gens connaissant l’ergonomie de cet OS, contrairement à BB10 que beaucoup de mes amis avait du mal à utiliser en empruntant mon Passport. Mais là où je suis moins enthousiaste. C’est sur le clavier coulissant, j’ai peur que ça ne passe pas sur un écran aussi grand… que ça rende l’appareil fragile. Et avec le clavier tactile, je me demande si ça va pas rester un gadget qu’on ouvrira que rarement… pour moi, l’ideal aurait été un BBZ30 amélioré et incurvé sous Android. Mais je vous l’accorde, on s’eloignerait de l’esprit BB! – Via B-FR

  8. Rodolphe

    Clavier pas gadget .. plutôt indispensable !

    Pour 3 raisons :

    1) Clavier plus lisible pour les e-mail le clavier sorti… Un clavier virtuel bouffe 50% de l écran… Pas en clavier physique

    2) Pour ceux qui utilisent des langues étrangères : perso j ai besoin d un clavier en cyrillique pour le Russe… Or le clavier physique ne le permet pas. Je pourrai utiliser le clavier virtuel pour passer en mode « langue étrangère « . (l option existe pour le clavier physique mais le système de mémoriser une lettre et quand on la tape ça fait apparaître une lettre étrangère qui n a rien à voir, c’est du n’importe quoi)… Je ne pense pas être le seul dans ce cas à avoir besoin d un clavier multiples langue (hors latin)…
    3) perso : en hiver j ai les doigts gercées avec des crevasses… ça fait mal au doigts un clavier physique par moment… la je souffrirai moins 🙂 – Via B-FR

  9. Richard

    Pour que cette mayonnaise prenne, il faut du bon marketing. Le produit est top, mais il est connu que de la presse et de la communauté BlackBerry, et le reste du public, ça n’intéresse pas BlackBerry ? Que fait la direction marketing ? Il faut de la pub et non du bouche à oreille comme actuellement… – Via B-FR

    • Arnaud

      Comme je l’ai répète plusieur fois sur ce forum, si pas de com et pub intensives alors le Priv ne se vendra pas plus que les autres, Android ou pas! – Via B-FR


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.