Experience BlackBerry Q10-

Expérience BlackBerry 10 : La déception de Jérôme

Rappelez-vous à l’entrée de l’été, nous vous avions parlé de l’expérience BlackBerry 10 où trois candidats avaient été sélectionnés pour participer à un essai du dernier système d’exploitation canadien à l’aide d’un BlackBerry Q10. Les conditions principales  de ce test étaient que ces personnes ne soient pas des utilisatrices de smartphones du fabricant de Waterloo mais bel et bien des clients de mobiles sous Android,  iOS ou autre. A noter également qu’un laps de temps leur était imparti.

C’est de cette manière que vous avez fait la connaissance de Guillaume, Alexia et Jérôme, qui ont accepté de se prêter au jeu de cette expérience BlackBerry 10. Initialement, une durée d’une dizaine de jours avait été accordée à l’ensemble des participants pour que ces derniers se familiarisent avec leur nouveau « jouet » . Mais pour donner un peu plus de chance au système d’exploitation BB10 et au smartphone BlackBerry Q10, certains candidats ont eu la chance de prolonger ce test.

C’est le cas de Jérôme, un utilisateur de la première heure  du mobile du fabricant américain Apple. Cet utilisateur est passé par toutes les générations de l’iPhone et par conséquent il n’est habitué qu’aux écrans tactiles. Motivé par les nouvelles expériences, il a reconnu que le BlackBerry Q10 est de bonne conception et que le système embarqué est déroutant de part l’acquisition de nouveaux gestes et nouvelles habitudes à acquérir : « Il faut reconnaître qu’un temps d’adaptation est plus que nécessaire » nous avoue Jérôme.

Mais Jérôme s’est vite retrouvé confronté à deux problèmes. Le premier est l’association du clavier physique et  l’écran tactile et le second la taille de cet écran. N’ayant jamais eu de mobile de ce genre, il a très vite remarqué sa dépendance à un écran d’une certaine taille (son iPhone) de part sa profession d’artisan dans le bâtiment (consultation de plan, etc…). Ne disposant que de peu de temps pour répondre  aux messages ou aux appels avec son métier manuel, il a fini par en perdre dans les quelques manipulations à apprendre et à faire.

Malheureusement, devant faire face à une charge de travail importante (Jérôme est à son compte), il a préféré mettre fin à cette expérience BlackBerry 10. Malgré nos multiples sollicitations, Jérôme a bien stipulé qu’il ne remet pas en cause la plate-forme BlackBerry 10 qui dispose d’un fort potentiel selon lui, ni le matériel prêté pour cette occasion. Il nous a confié s’être renseigné sur les différents terminaux existants et pense qu’il aurait eu une meilleure approche en ayant eu soit un BlackBerry Z10 ou Z30.

Je ne peux pas le blâmer. Un BlackBerry entièrement tactile pour remplacer son iPhone 5 aurait été très certainement le meilleur compromis pour apprécier le système d’exploitation BlackBerry 10 et cela est bien dommage que cette expérience s’achève de cette manière. Nous avons hésité et pris un peu le temps de  vous faire part du dénouement de cette aventure. Après tout, nous devons aussi montré les choses avec la plus grande honnêteté, que les nouvelles soient bonnes ou mauvaises.



Il y a 6 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. NICO

    Bonjour,
    Comme je le mentionnais en commentaire lors du précédent retour d’expérience, le résultat est logique…
    Je ne comprends pas pourquoi le test n’a pas été proposé sur Z10 ou Z30 puisque ce dernier s’adresse à des personnes utilisant des Smartphones sans clavier !
    Il est évident qu’un clavier auquel on n’est pas habitué + la taille réduite de l’écran du Q10 ne peuvent pas convaincre. Ce n’est pas pour rien si BlackBerry a développé le Passport : éliminer le premier reproche que l’on peut faire à un Q10 ou Q5 : la taille de l’écran !

  2. misutsuMisutsu

    S’il faut s’adresser à des personnes utilisant déjà un smartphone à clavier, le choix de candidats va être extrêmement restreint…

    Ce qui compte c’est de déterminer avant tout si le grand écran est indispensable dans l’usage que l’on fait au quotidien d’un smartphone ? Si oui, le clavier physique est une expérience à ne pas tenter.

  3. LesanKool

    Bonjour. J’ai vécu la même expérience mais la fin est tout autre! Je suis aussi dans le bâtiment et je suis passé de l’iPhone au q10. Sauf que j’en suis plus satisfait que Jérôme!
    C’est vrai que l’écran est petit mais le tout tactile est gênant en terme de réactivité! Je pense que le système d’exploitation de BlackBerry est en avance sur beaucoup plus de paramètre que tout le reste du monde!
    Par contre je pense que le passport va être aussi bien que le q10, parce-que c’est le même en plus grand! Il ne va pas attirer de nouveaux utilisateurs!
    L’innovation que fera BlackBerry, j’ai pu voir sur votre site des croquis, ce sera le clavier coulissant. Les écrans carrés ne sont pas fait pour l’ergonomie des téléphones. 90% des applications sont conçus pour des écran long!!
    Et la je pense qu’on aura le téléphone portable ultime!!
    Le passport ne me donne pas envie! On dirait « la pomme » qui sort le même en plus grand chaque année! Clavier physique tactile? Bof…
    Mon q10 est parfait pour les 2 prochaines annees… il est pas en retard en tout cas!!

    • stephane

      Bonjour
      J ai eut des s2 s3 note 3, des iphones jusqu au 4s, un Bold 9900 j ai échange mon note 3 pour un q10 et j en suis plus que satisfait. L écran me suffit pour aller sur le net. Je fais tout par mon q10 et pas sur un ordi pourtant j avais je le répète un note avant.
      Un passeport ça me plairait mais bon déjà le prix c est un budget et peur qu’il soit trop grand. Un classic peut être mais que lorsque mon q10 sera foutu.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.