John Chen, Blackberry, Code Conference

John Chen et la sécurité d’Android

Sur le blog de BlackBerry, Inside BlackBerry, le CEO de la marque canadienne, John Chen, est revenu sur la conférence des développeurs I/O de Google qui à eu lieu le 25 juin dernier. Il s’est particulièrement intéressé aux déclarations de Google, et son envie de pénétrer un peu plus le marché de la sécurité de données en entreprise, grâce notamment au renforcement de la sécurité de son système d’exploitation mobile Android.

Afin de ne pas déformer, ou mal interpréter les propos du CEO, je vous propose la version traduite ci-après, ou pour ceux qui le désirent, vous pouvez lire la version originale ici.

Vous avez vu les nouvelles : à la conférence des développeurs I/O de Google aujourd’hui, la société a déclaré qu’elle allait faire plusieurs choses pour renforcer la sécurité d’Android. Le plus évident, c’est la séparation de l’espace de travail et des applications personnelles et des données dans les versions à venir d’Android en tirant parti de la conteneurisation de la technologie KNOX Samsung.

Je suis ravi de cette première étape. La nécessité d’améliorer la sécurité d’Android était clair. Et il confirme ce que nous disons depuis le début sur ​​les dangers potentiels auxquels doivent faire face les entreprises avec l’ère du BYOD.

KNOX n’aide pas à consolider les lacunes d’Android. Comme notre propre solution BlackBerry Balance, il utilise des conteneurs pour protéger les applications et les données confidentielles de travail en les séparant des données à caractère personnelles. Mais KNOX n’a pas été largement adopté – moins de 2 millions de téléphones Samsung sont effectivement utilisés avec KNOX aujourd’hui. Pendant ce temps, des dizaines de millions d’appareils BlackBerry sont approuvés chaque jour par Fortune, 1000 entreprises à travers le monde. Notre logiciel BES domine la gestion de la mobilité d’entreprise (EMM), avec plus de clients d’affaires que nos trois concurrents réunis.

Et tandis que KNOX essaie de construire une forteresse sur une base précaire, toute l’infrastructure de BlackBerry – et pas seulement BlackBerry Balance, mais chaque composant – est construit sur ​​un socle multi-décennie de gestion mobile et de l’expertise de la sécurité.

« BlackBerry est encore l’étalon-or, » dit Kevin Burden, Stratégique Analyste chez eWeek en Avril. «Nous savons que tout est vrai sur le cryptage de l’appareil, le transfert de données … tout est là. »

L’architecture de sécurité de BlackBerry se situe dans chaque couche unique, sur nos appareils BlackBerry 10 (qui, soit dit en passant, peut en toute sécurité utiliser vos applications Android) permet à vos messages et données, de transiter sur les réseaux via notre plate-forme de messagerie sécurisée BBM Protect et au BES le logiciel de gestion. C’est pourquoi nous avons gagné 45 certifications de sécurité, plus que tout autre fournisseur, y compris le très convoité certificat « pleine capacité opérationnelle » pour un fournisseur mobile afin fonctionner sur les réseaux du Département de la Défense des États-Unis.

Alors que nous sommes d’accord que la demande de sécurité mobile et EMM se développe à pas de géant, nous pensons également que les DSI cherchent à placer leur foi dans des services éprouvés et reconnus. «BlackBerry était MDM avant même que quelqu’un ne sache ce que signifie MDM», écrit le mois dernier, l’analyste Tyler Shields de Forrester Research. «La sécurité est néée dans les appareils BlackBerry ainsi que le système BES et continuera à ajouter de la valeur à l’entreprise au-delà des composants MDM banalisés … BlackBerry restera un chef de file dans la sécurité du matériel et dans la gestion de périphérique. »

Notre force et notre qualité ne reviennent pas à un coût exorbitant. Strategy Analytics a déclaré que BES10 avait le plus faible coût total de gestion sur 5 ans de tous les EMM. Vous n’avez pas non plus à sacrifier la flexibilité. BES est entièrement multi-plateforme. En plus des terminaux BlackBerry, BES peut gérer les iPhones, les appareils Android et, bientôt, les appareils Windows Phone.

Pas étonnant que nous équipons les 5 plus grandes entreprises pétrolières et gazières mondiales de la planète, tout le top 10 pharmaceutique, les entreprises de l’automobile et de droit, l’ensemble des 7 gouvernements du G7, et 16 gouvernements du G20. Et avec des programmes de migration tels que EZ Pass, nous attirons des milliers de nouveaux clients représentant 1,2 millions de travailleurs – avec 10% de migration en provenance de fournisseurs MDM.

Chez BlackBerry, notre objectif est de rendre les travailleurs plus productifs, et les organisations plus sécurisées. Alors que nous applaudissons Google et Samsung pour leurs plans, nous ne pensons pas que ce soit suffisant pour les entreprises dont la sécurité est à l’esprit. Au lieu de cela, se tourner vers les entreprises qui ont littéralement investi en avance 3 décennies pour les causes jumelles que sont la sécurité et la productivité. En d’autres termes, il ne suffit pas d’être ébloui par ceux qui parlent pour parler de sécurité. Au lieu de cela, regardez l’entreprise qui a prouvé à maintes reprises son savoir faire dans les entreprises où elle est implantée.

Avec ce discours on ne peut plus clair, il n’y a plus aucun doute à avoir quand on parle sécurité de données en entreprise. BlackBerry a bien plus qu’une longueur d’avance sur ses concurrents. A bon entendeur !



Il est 1 commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.