A sign is seen at the Blackberry campus in Waterloo

BlackBerry va privilégier les terminaux haut de gamme à claviers

Lors de la dernière rencontre entre des journalistes et la société canadienne BlackBerry par l’intermédiaire de John Chen et John Sims, un message clair a été délivré sur la politique de l’entreprise : BlackBerry va continuer à produire des téléphones haut de gamme avec un clavier physique complet Azerty, dont certains modèles auront un écran tactile. Le CEO, John Chen a réitéré son attachement au marché du mobile.

La firme à la mûre va donc continuer à faire des smartphones haut de gamme qui auront pour principal point commun, le clavier physique complet. Parmi tous ces modèles, certains posséderont un écran tactile, d’autres pas. Les deux représentants de l’entreprise canadienne n’ont rien précisé quant à des terminaux haut de gamme entièrement tactiles. Monsieur Chen a insisté sur le fait qu’il aimait le marché du mobile et que cette division de l’entreprise pouvait redevenir rentable.

Dans ce contexte, le CEO a expliqué que le prochain BlackBerry Classic (anciennement appelé le Q20), devrait devenir un produit phare de la marque. On peut donc s’attendre à voir apparaître d’autres modèles de la même veine que le Classic, c’est-à-dire, qu’ils auront sûrement comme dénominateur commun, la « ceinture » qui regroupe les touches racrocher / décrocher, le menu, le retour et le TrackPad.

« Nous allons nous concentrer sur les téléphones haut de gamme pour le monde de l’entreprise », a déclaré Chen. « La majorité de nos téléphones auront un clavier, mais il y aura toujours des écrans tactiles. » Les appareils tout tactiles ne devraient donc pas être abandonnés, mais aucunes précisions n’ont été apportées sur quel type de marché on pourra les rencontrer et précisément dans quel gamme ils se situeront. Pour appuyer son argumentaire sur le fait que les professionnels préféraient les claviers physique, il a raconté une anecdote personnelle : « Juste ce matin, je devais exploiter un message d’un collègue saisi sur un écran tactile et la correction automatique m’a mis « dans le chat » au lieu de « dans la voiture ». Il a conclu en disant « J’aime beaucoup plus les claviers qwerty ».

Nous devons donc nous attendre à ne pas voir de téléphones bon marché d’ici 2 à 3 années. Cela confirme par la même occasion, les diverses informations sur le BlackBerry Classic et sur le BlackBerry « Windermere ». Une nouvelle ligne stratégique se dessine donc pour BlackBerry : le marché américain et le marché européen devraient être ciblés pour des terminaux haut de gamme, tandis que les marchés émergeants comme l’Indonésie, seront préférés pour les autres gammes. Le lancement du BlackBerry Z3 à la fin du mois confirme un peu plus cette nouvelle direction prise par l’entreprise canadienne.

Si BlackBerry adopte cette stratégie pour les prochaines années, pensez-vous que le choix soit judicieux ? N’hésitez pas à nous partager votre vision dans les commentaires.




Il y a 3 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. Chopper77

    Si le prix du Q10 baisse par la même occasion… Pourquoi pas. J’ai un Z10 qui est parfait mais j’aimerais bien tester/échanger avec un Q10. Donc, si les prix continuent de baisser avec l’arrivée de nouveaux terminaux, tant mieux.

  2. ClarkBerry

    Mais complètement ! C’est ce que je dis depuis des mois ! Le salut de blackberry est dans la production pour les marchés matures de terminaux haut de gamme. Pas la peine d’arroser à la sauce Android , un bon smartphone Blackberry fera l’unanimité à lui tout seul, un eu comme ce qu’il se passe pour Apple et son iPhone


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.