BlackBerry 10 WhatsApp

WhatsApp assure la confidentialité des utilisateurs après le rachat par Facebook

WhatsApp est l’une des applications multi plate-forme qui permet de rester en contact avec ses amis proches ou lointains. Après le rachat par la compagnie américaine Facebook pour 19 milliards de dollars, un hacker des Pays-Bas a révélé une faille de sécurité dans cette messagerie instantanée pouvant mettre en péril la confidentialité des données des utilisateurs.

A l’heure où l’entreprise canadienne BlackBerry vient bouleverser la donne avec BBM en réaffirmant que son application disponible sur iOS et Android possède tous les éléments de sécurité idéaux, le PDG de WhatsApp Jan Koum s’est exprimé via son blog pour rassurer l’ensemble des utilisateurs sur la politique de confidentialité de WhatsApp.

« Vous n’avez pas à nous donner votre nom et nous ne vous demandons pas votre email. Nous ne connaissons pas votre anniversaire ni votre adresse. Nous ne savons pas où vous travaillez, ce que vous aimez, ce que vous recherchez sur Internet et nous ne collectons pas les données de votre GPS ». Si un partenariat avec Facebook signifie que nous avons dû changer nos valeurs, nous ne l’aurions pas fait. Au lieu de cela, nous formons un partenariat qui nous permet  de continuer à fonctionner de manière indépendante et autonome. Nos valeurs et nos croyances fondamentales ne changeront pas. Nos principes ne changeront pas. Tout ce qui a fait de WhatsApp un leader de la messagerie personnelle sera toujours en place. La spéculation à l’effet contraire est non seulement sans fondement, c’est irresponsable. Il a pour effet d’effrayer les gens en pensant que nous sommes tout à coup la collecte de toutes sortes de nouvelles données. Ce n’est pas vrai, et il est important pour nous que vous le savez. »

Personnellement, je n’ai pas accroché à cette application WhatsApp car je n’ai pas ressenti le besoin de l’utiliser grâce à BBM et  l’offre de  mon abonnement. Mais n’étant pas un cas isolé, je  dois me mettre dans la peau d’un utilisateur et comprendre les inquiétudes si jamais mes données personnelles étaient mises en péril.

La question se pose tout de même sur l’utilisation de WhatsApp sur notre smartphone BlackBerry. Pourriez-vous continuer sur cette application en risquant que vos informations soient piratées ?

Laissez-nous vos commentaires.




Il y a 2 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. janus

    je n’y crois absolument pas à ses dires.
    De plus il fait référence à son enfance et à l’union soviétique pour justifier sa soit disant volonté de protection des données… ça ne semble pas crédible pour 2 sous.
    Mais bon il y a toujours des pigeons. ^^

    Perso c’est bbm ou SMS pour ceux qui ne veulent pas sauter le pas.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.